Conseils pour bien arroser sa plante d’Aloé Vera

par admin
5 vues

Les jardiniers botanistes affirment que la principale difficulté rencontrée dans la culture des plantes d’Aloé Vera demeure leur arrosage. Heureusement que des solutions sont d’ores et déjà trouvées pour bien les arroser et leur garantir une bonne croissance. Le présent article expose alors ces solutions et prodigue quelques conseils pour le meilleur arrosage de l’aloé Vera. Vous y trouverez également comment s’y prendre pour sauver un Aloé Vera excessivement arroser.

Étape préparatoire : comment conditionner l’Aloé Vera ?

L’Aloé Vera doit être placé dans un grand pot, afin de pouvoir disposer d’espace important pour sa croissance. Ce pot peut-être disposé à l’extérieur ou à l’intérieur d’un abri. Il doit en outre contenir un terreau spécial au type d’espèce concerné et doit être adapté à sa taille. Le terreau quant à lui doit être très drainant et composé de terreaux traditionnel pour plante verte et de sable de rivière. Par ailleurs, notez que la plante peut aussi être cultivée dans le jardin en pleine terre. 

Quand et comment faire l’arrosage de l’Aloé Vera ?

L’Aloé Vera est un plant gras cultivé depuis de longue date et issu de la famille des Aloé. Il est originaire des pays de l’Afrique du Nord où les climats sont arides. Donc, des arrosages répétés et excessifs feront mourir le végétal en faisant pourrir ses racines. Lorsque vous souhaitez donc le cultiver à la maison, il faut l’arroser de façon modérée une fois tous les quinze jours en été et une fois tous les trente jours en hiver. 

Il est recommandé de verser de l’eau entre ses branches. Ce peut être de l’eau de pluie ou l’eau filtrée à température ambiante, pour que la plante soit saine. Mais, il est conseillé d’éviter à tout prix de l’eau calcaire.  Par ailleurs, voici quelques autres conseils à pratiquer : 

  • Attendez quelques jours avant d’arroser votre Aloé Vera si vous venez de le rempoter ;
  • Ajoutez un peu d’engrais à l’eau d’arrosage pendant la période de croissance de la plante ;
  • Utilisez des pots troués permettant d’évacuer l’excès d’eau d’arrosage ;
  • Mettez votre Aloé Vera empoté à l’abri en cas de forte pluie, dans le but d’éviter l’excès de l’eau ;
  • Arrosez votre Aloé Vera lorsque la terre devient sèche à environ deux centimètres de sa surface.

Comment sauver un Aloé Vera excessivement arrosé ?

L’arrosage excessif d’une plante d’Aloé Vera entraine la pourriture de ses racines. Il urge alors de la sauver par quelques techniques de bricolage que voici :

  • Retourner le contenu et tapoter doucement le fond pour décoller la motte ;
  • Retirer la terre sur les racines puis coupez celles qui sont pourries et gardez celles qui sont saines ;
  • Rempoter la plante dans un pot contenant le gravier, le sable grossier et de la terre ;
  • Disperser quelques graviers à la surface de la motte puis attendre quelques jours avant d’arroser.

En gros, les techniques d’arrosages exposées dans cet article sont efficaces tant pour faire croître un Aloé Vera nouvellement empoter que pour sauver un autre excessivement arrosé. Mettez-les en pratique pour le bien être de vos plants Aloé Vera.

 

You may also like